Meilleur moment pour concevoir

Une femme n’est fertile que pendant quelques jours au cours de son cycle. Comme beaucoup de personnes ne connaissent pas leur fenêtre de fertilité, un couple sur deux peut essayer de concevoir au mauvais moment en ayant des rapports sexuels lors des jours non fertiles.1 Connaître votre cycle menstruel et savoir quand vous ovulez peut maximiser vos chances de concevoir. Si vous souhaitez en savoir plus et si vous avez d’autres questions sur le meilleur moment pour concevoir, poursuivez votre lecture.

1.
Quel est le meilleur moment pour avoir des rapports sexuels et concevoir ?

Les jours précédant l’ovulation et le jour de l’ovulation elle-même (l’ovulation est le processus au cours duquel un ovaire libère un ovule) correspondent au meilleur moment pour essayer de concevoir un bébé. Étant donné que les spermatozoïdes peuvent vivre jusqu’à 5 jours dans le corps d’une femme, le fait de planifier des rapports sexuels pendant les jours précédant l’ovulation peut également entraîner une grossesse. 

Il existe un mythe courant selon lequel toutes les femmes auraient un cycle de 28 jours, mais ce n’est pas le cas. De plus, 52 % des cycles menstruels varient de 5 jours ou plus2. L’utilisation d’une méthode permettant de connaître le moment de l’ovulation peut donc vous aider à concevoir. 

2.
Peut-on concevoir à n’importe quel moment du mois ?

Non, vous devrez avoir des rapports sexuels au cours des jours précédant l’ovulation et au moment de celle-ci. Vos jours les plus fertiles sont la veille et le jour de l’ovulation. Une fois que vous avez ovulé, l’ovule ne survivra que pendant 24 heures s’il n’est pas fécondé. Les méthodes qui vous indiquent uniquement que vous avez ovulé (après la libération de l’ovule) n’optimiseront pas vos chances de concevoir pendant ce cycle : en effet, quand vous saurez que l’ovulation a eu lieu, il sera trop tard pour que l’ovule soit fécondé. Cependant, le fait de savoir que vous êtes sur le point d’ovuler optimisera vos chances de concevoir.  .

3.
Comment puis-je suivre mes jours fertiles ?

Le suivi de vos jours les plus fertiles peut vous aider à planifier le moment où vous aurez des rapports sexuels afin de concevoir. Vous trouverez ci-dessous un résumé de certaines des méthodes à votre disposition :

  • Suivez vos hormones
    Un moyen précis de détecter vos jours fertiles est de suivre vos taux d’hormones. Si vous observez un pic de LH (hormone lutéinisante), cela signifie que vous êtes sur le point de libérer un ovule dans les 24 à 36 heures qui suivent. Un test d’ovulation, qui détecte votre pic de LH, vous permet donc de savoir quels sont vos deux jours les plus fertiles.  D’autres tests d’ovulation détectent également l’augmentation du taux d’œstrogènes, qui survient avant le pic de LH. Cela permet d’établir une fenêtre de fertilité plus importante.
  • Utilisez une application ou des dispositifs portables
    Des applis et certains appareils portables (tels que les dispositifs de suivi de la condition physique) utilisent la méthode du calendrier pour détecter vos jours fertiles. Le suivi de la durée de vos cycles menstruels peut vous aider à vous faire une idée de votre cycle, car l’ovulation a généralement lieu entre 12 et 15 jours avant le début de vos prochaines règles.  Cependant, la durée des cycles peut changer, et le jour de l’ovulation peut varier même dans le cas de cycles réguliers. D’autres dispositifs portables recourent à la température corporelle basale (TCB) pour calculer vos jours fertiles.  
  • Surveillez les fluctuations de votre TCB
    La température de votre corps au repos augmentera légèrement après l’ovulation. Si vous mesurez votre température corporelle chaque matin avant de vous lever et que vous la suivez, vous remarquerez qu’une tendance se dessine. Étant donné que vous êtes la plus fertile deux ou trois jours avant l’augmentation de votre TCB, vous ne saurez qu’après coup que vous avez ovulé.
  • Recherchez les modifications en matière de pertes vaginales.
    Le suivi de vos pertes vaginales peut également vous renseigner sur vos jours les plus fertiles. Juste avant l’ovulation, la consistance de votre glaire cervicale peut être transparente, liquide et élastique, et plus favorable aux spermatozoïdes. Après l’ovulation, elle devient plus épaisse, plus trouble et plus discrète.  Le recours à ces signes pour suivre la fertilité peut être peu fiable, et il est préférable d’avoir bénéficié d’une formation spécialisée pour l’emploi de cette méthode.  Veuillez consulter votre médecin si vous présentez des pertes anormales.    

4.
Comment le suivi hormonal vous indique-t-il quand vous êtes le plus susceptible de concevoir ?

Le suivi des hormones est un moyen précis de détecter vos jours fertiles et de vous aider à concevoir.  

Une augmentation du taux d’œstrogènes survient avant l’ovulation, et la détection de cette hausse indique que vous avez des chances élevées de concevoir. Les œstrogènes modifient la paroi de votre utérus afin d’y accueillir un ovule fécondé si vous veniez à tomber enceinte.  Ils modifient également la consistance de votre glaire cervicale pour la rendre plus favorable aux spermatozoïdes.

L’augmentation du taux d’œstrogènes déclenche la libération d’une autre hormone, l’hormone lutéinisante (LH). Ce pic de LH se produit généralement de 24 à 36 heures avant l’ovulation (le processus par lequel un ovule est libéré d’un ovaire). La détection du pic de LH indique le début des deux jours les plus fertiles, c’est-à-dire lorsque vous avez le plus de chances de concevoir.  

La plupart des tests d’ovulation détectent le pic de LH, permettant ainsi d’établir vos deux jours les plus fertiles. Vous pouvez également faire des tests d’ovulation détectant l’augmentation du taux d’œstrogènes, et ce, afin de pouvoir détecter une fenêtre de fertilité plus importante.  

5.
Combien de temps me faudra-t-il pour concevoir ?

Certaines femmes concevront plus rapidement que d’autres. En réalité, jusqu’à 40 % des femmes ont mis plus de temps que prévu à concevoir3, mais plus de 80 % des couples concevront généralement dans l’année s’ils ont des rapports sexuels réguliers.4
Le temps nécessaire pour concevoir dépend de facteurs tels que

  • l’âge 
  • l’état de santé 
  • les antécédents familiaux et médicaux. 

La plupart des experts recommandent aux femmes de consulter un médecin si elles ne parviennent pas à concevoir dans l’année qui suit et qu’elles ont moins de 35 ans. Si vous avez 35 ans ou plus, consultez votre prestataire de soins si vous ne réussissez pas à concevoir au cours des six mois suivant votre première tentative5. Si vous avez plus de 40 ans, vous devez consulter votre médecin immédiatement. 

6.
Quel est l’âge optimal pour concevoir ?

La fertilité d’une femme diminue avec l’âge. Ainsi, la vingtaine est le moment où vous êtes le plus susceptible d’être fertile et où vous avez le plus de chances de concevoir. Cependant, concevoir dans la vingtaine n’est pas une obligation (et si vous avez la trentaine, il vous reste encore beaucoup de temps). En réalité, selon le CDC, le pourcentage de naissances issues de femmes dans la trentaine est plus élevé que celui des femmes dans la vingtaine6. Donc, si vous n’avez pas la vingtaine, vous n’avez pas manqué votre créneau : vous pouvez toujours avoir un bébé en bonne santé et concevoir à plus de 35 ans ; cela vaut la peine de parler à votre médecin pour mettre de votre côté les meilleures chances de concevoir

Tenter d’avoir un enfant constitue l’une des étapes les plus excitantes de la vie d’un couple. Connaître son corps et le moment où l’on est le plus fertile peut vous aider à concevoir plus rapidement.


Liens vers les sources

  1. Johnson SR., et al. Hum. Repro. (2011) 26 : i236
  2. Soumpasis I et al (2020) Human Reproducution Open.
  3. Study of 5000 women in US, UK, Germany, Italy and China (2018)
  4. NICE Clinical Guideline CG146 (2013) www.nice.org.uk/guidance/CG156
  5. https://www.cdc.gov/reproductivehealth/infertility/index.htm, mis à jour le 16 janvier 2019
  6. https://www.cdc.gov/nchs/data/vsrr/report002.pdf publié en juin 2017