Pouvez-vous concevoir à partir du liquide pré-éjaculatoire ?

Oui, il y a un risque que le liquide pré-éjaculatoire contienne des spermatozoïdes. Il est donc possible de concevoir même si l’éjaculation complète n’a pas lieu dans le vagin. Il est tout à fait naturel de se demander si l’on peut concevoir avec la méthode du retrait ou même à partir de contacts entre les organes génitaux. Alors, qu’est-ce que le liquide pré-éjaculatoire, et pourquoi peut-il contenir des spermatozoïdes ? Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur la teneur en spermatozoïdes du liquide pré-éjaculatoire et sur les raisons pour lesquelles l’utilisation de la méthode du retrait n’est pas une méthode de contraception efficace.

1.
Qu’est-ce que le liquide pré-éjaculatoire ?

Le liquide pré-éjaculatoire, ou pré-éjaculat, est un liquide lubrifiant libéré par le pénis lors de l’excitation sexuelle. Il provient de la glande de Cowper et des glandes de Littré, qui sont reliées à l’urètre. Ces glandes libèrent un liquide alcalin composé de mucus et d’enzymes.

2.
Le liquide pré-éjaculatoire peut-il contenir des spermatozoïdes ?

En bref, la réponse est la suivante : oui.

Même si le liquide pré-éjaculatoire en lui-même ne contient pas de spermatozoïdes, il est possible qu’il entre en contact avec ces derniers. Les recherches ont démontré que chez l’homme, les spermatozoïdes vivants peuvent intégrer le liquide pré-éjaculatoire. Une étude a décelé la présence de spermatozoïdes dans le liquide pré-éjaculatoire de 16,7 % d’hommes en bonne santé1. Une autre étude a quant à elle révélé que 41 % des échantillons pré-éjaculatoires de 27 hommes contenaient des spermatozoïdes2.

Bien que ces études montrent que la quantité de spermatozoïdes présents était faible, il n’en demeure pas moins qu’une grossesse est toujours possible.

3.
La méthode du retrait, qu’est-ce que c’est ?

Dans le cas de la méthode du retrait, également connue sous le nom de coït interrompu ou coitus interruptus, l’homme, au cours d’un rapport sexuel, se retire avant l’éjaculation. L’idée, c’est que par ce retrait, les spermatozoïdes n’atteindront pas l’ovule de la partenaire. Cette méthode est donc employée comme une forme de contraception.

4.
La méthode du retrait est-elle efficace ?

Non, elle n’est pas considérée comme une forme de contraception efficace. Il existe non seulement un risque que le liquide pré-éjaculatoire contienne des spermatozoïdes, mais les chances de concevoir sont également plus élevées qu’avec les autres méthodes de contraception. Sur 100 personnes utilisant la méthode du retrait comme seule forme de contraception, 20 à 27 d’entre elles seront enceintes dans l’année qui suit (soit environ 1 femme sur 5)3,4. Cette méthode est principalement inefficace, car elle est difficile à employer parfaitement ; en effet, certains hommes peuvent ne pas se retirer à temps.

Certains couples recourent à la méthode du retrait pendant les jours non fertiles. Cependant, vous devez surveiller votre ovulation avec précision, par exemple en utilisant un test d’ovulation, et n’utiliser cette méthode qu’après avoir ovulé. Toutefois, il existe toujours un risque de grossesse lorsque vous vous servez de cette méthode. 

5.
Qu’en est-il du risque de grossesse par contact entre organes génitaux ?

Bien que le liquide pré-éjaculatoire ne contienne pas de spermatozoïdes, des spermatozoïdes mobiles peuvent s’y infiltrer. Pour minimiser le risque de grossesse non désirée et de transmission des IST, il faut jouer la carte de la sécurité et mettre un préservatif avant tout contact génital.2

Si vous ne voulez pas concevoir, vous devez toujours utiliser une méthode de contraception efficace, comme un DIU (dispositif intra-utérin), des implants contraceptifs, la pilule, des préservatifs (qui vous protègent également contre les IST), etc. Consultez votre prestataire de soins de santé pour trouver la méthode qui vous convient. Si vous pensez être enceinte, faites un test de grossesse. Ainsi, plus d’inquiétude : vous savez avec précision si vous êtes enceinte ou non.