Seuls quelques jours (en général, six jours) de votre cycle sont favorables à la conception : ils correspondent au jour de l'ovulation ainsi qu'aux jours qui la précèdent. Il est par conséquent capital de savoir quels sont ces jours si vous essayez de concevoir un enfant. Il existe divers signes et symptômes de l'ovulation, et la plupart des méthodes de détection de l'ovulation reposent sur ces derniers afin de vous aider à identifier vos jours fertiles. Dans cet article, nous allons aborder ces signes et symptômes et vous indiquer de quelle manière ils peuvent être utilisés pour vous aider :

Signes et symptômes de l'ovulation

  • De nombreuses femmes n’ont aucun symptôme d'ovulation. Toutefois, celles qui en font l'expérience signalent que ces derniers évoluent selon les cycles.
  • Certains de ces signes n'apparaissent qu'une fois l'ovulation passée, ce qui les rend peu utiles dans la prévision des jours fertiles d'une femme au cours de ce cycle
  • Le pic de LH (détecté par les tests d'ovulation) a lieu 24 à 36 heures avant l'ovulation

L'ovulation correspond au processus qui se déroule généralement une fois par cycle menstruel, lorsque des fluctuations hormonales déclenchent la libération d'un ovule par les ovaires. Ce processus se produit généralement 12 à 16 jours avant le début des règles suivantes. Voici les signes et symptômes courants de l'ovulation.

Pic de LH

Lorsqu'une femme approche de sa date d'ovulation, son corps produit de plus grandes quantités d'une hormone appelée œstrogène. Cela entraîne l'épaississement de la paroi de son utérus et favorise la création d'un environnement favorable aux spermatozoïdes. Ces taux élevés d'œstrogène déclenchent une augmentation subite d'une autre hormone, appelée hormone lutéinisante (LH). Ce pic de LH provoque la libération de l'ovule mature de l'ovaire : c'est l'ovulation. L'ovulation se produit généralement 24 à 48 heures après le pic de LH. C'est la raison pour laquelle le pic de LH est un bon indice de prédiction de la fertilité maximale.

Hausse de la température

La température corporelle basale (au repos) d'une femme augmente de 0,4 à 1 °C après l'ovulation. Cette augmentation est normalement trop faible pour être remarquée par la femme, mais elle peut être détectée au moyen d'un thermomètre précis.

Douleurs ovulatoires (Mittelschmerz)

Près d'une femme sur cinq ressent une douleur associée à l'ovulation. Ces douleurs peuvent survenir juste avant, pendant ou après l'ovulation. Il existe plusieurs explications quant à la cause de ces douleurs ovulatoires. Juste avant l'ovulation, la croissance folliculaire peut étirer la surface de l'ovaire, entraînant une douleur. Au moment de l'ovulation, du liquide ou du sang est libéré par le follicule ovarien rompu et peut entraîner une irritation de la paroi abdominale.

Les douleurs ovulatoires peuvent être ressenties d'un côté au cours d'un cycle, puis du côté opposé lors du cycle suivant ; elles peuvent également être éprouvées du même côté pendant plusieurs mois d'affilée. Ces douleurs ne durent généralement que quelques minutes, mais elles peuvent se prolonger pendant plus longtemps (potentiellement 24 à 48 heures) et être décrites comme des douleurs aiguës, distinctives, faisant penser à des crampes. Elles sont toutefois rarement qualifiées de sévères.

Modifications au niveau de la salive

Il a été démontré que la salive d'une femme changeait selon la quantité de l'hormone œstrogène présente dans son organisme. Lors du cycle menstruel d'une femme, on observe une hausse importante des œstrogènes quelques jours avant l'ovulation, et une autre hausse moins conséquente quelques jours avant la survenue des règles suivantes.

Modifications au niveau de la glaire cervicale

Pendant le cycle menstruel d'une femme, le type et la quantité de glaire cervicale (la sécrétion des glandes du col de l'utérus) varient. Elle peut être collante ou filante, blanche ou opaque. Au cours des jours précédant l'ovulation, la glaire évolue et devient transparente et filante (elle est souvent comparée à du blanc d'œuf, d'où le nom de glaire cervicale « blanc d'œuf »). Cette glaire vient en soutien aux spermatozoïdes et les aide à atteindre l'ovule.


Utilisation de ces signes et symptômes pour vous aider à détecter vos jours les plus fertiles

  • Certaines méthodes ne peuvent identifier l'ovulation que lorsqu'elle a déjà eu lieu ; elles ne sont donc pas très utiles pour aider une femme à concevoir pendant ce cycle.
  • Les tests d'ovulation détectent le pic de LH qui survient 24 à 36 heures avant l'ovulation.
  • La fiabilité des Tests d'ovulation Clearblue est d'au moins 99 % dans la détection du pic de LH.
  • Il a été rapporté que la méthode du calendrier n'indiquait les jours fertiles corrects que dans seulement un tiers des cycles1.

Pour maximiser vos chances de concevoir, il importe de prévoir d'avoir des rapports sexuels le jour de l'ovulation et les jours la précédant. Voici des manières d'utiliser les signes et symptômes d'ovulation pour vous aider à identifier ces quelques jours fertiles lors de chaque cycle.

Tests d'ovulation

Les Tests d'ovulation Clearblue et le Moniteur de Fertilité Avancé sont simples à utiliser et détectent les principales hormones de la fertilité à partir d'un échantillon d'urine. Leur fiabilité est d'au moins 99 % dans la détection du pic de LH, et ils peuvent identifier jusqu'à six jours fertiles au cours de chaque cycle, lorsque vous avez le plus de chances de concevoir.

Trouvez vos jours les plus fertiles

Pregnancy test

avec le Test d’ovulation Digital Avancé

Renseignez-vous

 

Méthode du calendrier

Si votre cycle menstruel est régulier, vous pouvez tenter de prévoir le moment de l'ovulation en enregistrant minutieusement la durée de chaque cycle. Vous devrez consigner la durée de votre cycle pendant au moins quelques mois pour commencer à vous faire une idée de votre cycle. Dans le cas d'un cycle menstruel très régulier, l'ovulation a généralement lieu entre 12 et 16 jours avant le début des règles suivantes. Cependant, le jour précis de votre ovulation peut toujours varier de quelques jours d'un cycle à l'autre, même avec un cycle menstruel régulier.

Dans des études récentes, il a été rapporté que la méthode du calendrier n'indiquait les jours fertiles corrects que dans seulement un tiers des cycles2

Enregistrement de la température corporelle basale (TCB)

Cette méthode se base sur le fait que votre température corporelle basale augmente de 0,4 °C à 1 °C après l'ovulation ; à ce moment, il est déjà trop tard pour optimiser vos chances de conception pour ce cycle menstruel2. Pour utiliser cette méthode de manière fiable, vous devez prendre votre température corporelle basale chaque matin avant même de vous lever du lit, et il vous faudra plusieurs cycles menstruels pour commencer à vous faire une idée de votre plage de fertilité. De nombreux facteurs, comme des modifications de vos cycles de sommeil, les voyages ou la consommation d'alcool, peuvent influer sur votre température corporelle basale. Des études ont démontré que l'utilisation de la température corporelle basale d'une femme pour prédire ses jours fertiles (jusqu'à un jour inclus) était efficace à moins de 70%2.

Douleurs ovulatoires (Mittelschmerz)

Environ une femme sur cinq ressent une douleur associée à l'ovulation. Toutefois, comme cette douleur survient pendant, voire après l'ovulation, elle n'est souvent pas très utile pour identifier les jours précédant l'ovulation, ni le jour même de l'ovulation, lorsque vous êtes la plus fertile.

Observations de la salive

Il a été démontré que votre salive se modifie en fonction de la quantité de l'hormone œstrogène dans votre corps, et des kits sont proposés pour vous aider à détecter ces changements. Ils sont généralement composés d'un petit microscope avec une surface en verre : vous placez un peu de salive sur cette surface, vous attendez qu'elle sèche et vous l'observez au microscope, à la recherche d'une forme de « fougère » causée par les cristaux de sels présents dans votre salive lorsque votre taux d'œstrogène est élevé. Toutefois, il a été démontré que les modifications de la salive étaient une méthode peu fiable de prévision de l'ovulation et qu'elles étaient difficiles à interpréter2. La salive peut aussi être affectée par le tabagisme, la consommation d'alcool ou l'alimentation.

Observation de la glaire cervicale

Pendant votre cycle menstruel, le type et la quantité de glaire cervicale (la sécrétion des glandes du col de l'utérus) varient. Elle peut être collante ou filante, blanche ou opaque. Au cours des jours précédant l'ovulation, elle devient transparente et filante, et est souvent comparée à du blanc d'œuf. En observant ces changements, vous pouvez prévoir quand vous ovulez et donc avoir des rapports sexuels les jours où vous êtes la plus fertile. Le principal avantage de cette méthode est qu'elle vous permet de mieux comprendre votre corps, vous rendant plus sensible aux changements qu'il connaît au cours d'un cycle menstruel. Cependant, apprendre à « décoder » ces changements peut se révéler un peu long, et votre glaire cervicale peut aussi être influencée par d'autres facteurs, parmi lesquels les infections, les relations sexuelles et certains médicaments.


Articles connexes