La vérité sur votre fertilité

Il existe de nombreuses sources d'informations relatives aux tentatives de conception, mais nous ne savons pas toujours avec certitude ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas.


MYTHE : Il est possible de concevoir à n'importe quel moment du mois.

RÉALITÉ : Afin de concevoir, vous devez avoir des rapports sexuels au cours des jours précédant l'ovulation et au moment de celle-ci. Les deux à trois jours précédant l'ovulation, et le jour de l'ovulation, sont vos jours les plus fertiles. Une fois que l'ovule a disparu (en général, au cours de la journée suivant l'ovulation), vous ne pouvez plus concevoir avant le début de votre cycle menstruel suivant. Ainsi, les méthodes qui vous indiquent quand vous avez ovulé ne vous sont d'aucune utilité si vous essayez de concevoir un enfant !

MYTHE : Les cycles menstruels ont TOUJOURS 28 jours et toutes les femmes ovulent le 14ème jour.

(✓)RÉALITÉ : Le cycle menstruel moyen dure 28 jours, mais chaque femme est unique et près de 50 % des cycles féminins varient de 7 jours ou plus1.. Étant donné que les cycles menstruels sont de durées variables, il en va de même pour le moment de l'ovulation ; il peut donc être difficile de savoir quels sont VOS jours fertiles.

MYTHE : Vous concevrez plus rapidement si vous surveillez votre température.

(✓)RÉALITÉ : La surveillance de votre température corporelle basale n'est pas conseillée pour vous aider à concevoir ; en effet, la température corporelle d'une femme augmente APRÈS l'ovulation, ce qui signifie qu'il est alors trop tard pour optimiser les chances de conception au cours de ce cycle menstruel2.

MYTHE : Je n'ai jamais utilisé de méthode de contraception hormonale, cela signifie donc que je vais concevoir dès que nous allons essayer de faire un bébé.

(✓)RÉALITÉ : Ce n'est pas parce que vos hormones n'ont jamais été affectées par des contraceptifs hormonaux que cela vous donne un avantage. Votre corps peut être en mesure de mieux se réguler, mais cela ne signifie pas que vous concevrez plus facilement. Votre fertilité peut être influencée par de nombreux facteurs autres que les contraceptifs.

MYTHE : Je n'ai pas eu de problème à concevoir mon premier enfant, je ne devrais donc pas rencontrer de difficultés pour concevoir une deuxième fois

(✓)RÉALITÉ : Il n'y a aucune façon de le savoir avec certitude. Vous serez plus âgée, vous aurez certainement moins de temps à consacrer à la spontanéité dans votre vie sexuelle et il sera même possible que vous ayez un partenaire différent : tous ces facteurs jouent sur votre probabilité à concevoir. Si vous avez moins de 35 ans et que cela fait un an que vous essayez de  concevoir, il est conseillé de consulter votre médecin (après six mois si vous avez plus de 35 ans).

MYTHE : Vous ne pouvez pas concevoir pendant vos règles

(✓)RÉALITÉ : Si votre cycle menstruel est très court, mais que vous saignez pendant plusieurs jours au début de votre cycle, il est possible que vous vous trouviez déjà au début de votre période de fertilité, et ce, avant même que les saignements ne se soient arrêtés.

MYTHE : Le stress va m'empêcher de concevoir, et l'utilisation d'un test d'ovulation ne fera qu'empirer les choses

(✓)RÉALITÉ : Bien que le stress ne soit pas bon pour la santé, il ne vous empêchera pas de concevoir (sauf s'il entraîne l'interruption de vos règles ou de votre vie sexuelle). Il a été suggéré que l'utilisation de tests d'ovulation visant à prévoir les rapports sexuels lors des jours les plus fertiles pouvait être stressante, mais une récente étude menée par le Professeur Ledger et Clearblue a rapporté que l'utilisation de ces tests n'était pas plus stressante que les tentatives de conception sans ces tests. En réalité, du groupe qui utilisait les tests3 77% plus de femmes en plus sont tombées enceintes.
Souvenez-vous également qu'il est normal que les rapports sexuels commencent à vous sembler « mécaniques » si cela fait longtemps que vous essayez de concevoir un bébé. C'est une situation dont de nombreux couples font l'expérience et cela ne signifie aucunement que quelque chose ne va pas entre vous. La plupart des couples conviennent que les rapports sexuels « de procréation » peuvent être différents.