Avant la grossesse

Si vous souhaitez avoir un bébé, nous vous conseillons d'envisager de faire le point sur votre santé et votre style de vie dès que vous voulez commencer à essayer de concevoir. Ci-dessous, et dans la vidéo, vous trouverez davantage d'informations concernant les choses importantes que vous pouvez faire afin de favoriser la réussite de la conception et vivre une grossesse en bonne santé[i]. Nous vous recommandons de consulter votre médecin avant d'essayer de concevoir.


Arrêt de la contraception

Avec certaines méthodes contraceptives, comme le préservatif masculin ou féminin, la cape cervicale, le diaphragme et les méthodes de contraception naturelles, vous êtes fertile immédiatement, dès que vous arrêtez la contraception. Avec d'autres méthodes, comme la pilule et les injections contraceptives, un certain temps peut être nécessaire pour que vos cycles menstruels se normalisent à nouveau après l'arrêt de la contraception. Bien qu'il n'existe aucune raison vous empêchant de commencer à essayer immédiatement, certaines femmes préfèrent attendre quelques mois avant de tenter de concevoir un enfant, et ce, afin que leurs cycles naturels reviennent à la normale et que leur corps soit bien préparé.

Acide folique

La prise d'un complément en acide folique peut aider à prévenir toute anomalie du tube neural de votre bébé. Par exemple, au Royaume-Uni, le Médecin hygiéniste en chef du gouvernement recommande aux femmes envisageant une grossesse et aux femmes enceintes de prendre chaque jour un complément en acide folique (400 microgrammes d'acide folique), idéalement trois mois avant d'envisager la conception et pendant le premier trimestre de la grossesse. Si vous suivez un régime alimentaire sain, vous bénéficierez déjà d'un peu d'acide folique présent dans la nourriture (p. ex., céréales enrichies pour le petit-déjeuner, légumineuses, légumes verts feuillus et jus d'orange) ; toutefois, il est important de tout de même prendre les compléments, car il est très difficile d'obtenir la quantité d'acide folique requise uniquement par le biais de la nourriture.

Alimentation saine

Si vous mangez de façon équilibrée avant d'être enceinte, vous disposerez de tous les nutriments indispensables au soutien de votre bébé dès le jour de sa conception. En d'autres termes, cela signifie manger régulièrement, faire des repas équilibrés, avoir une alimentation riche en fruits et légumes frais, et réduire les repas sur le pouce et les plats préparés. Vous devez veiller à ce que votre régime alimentaire comprenne :

  • Des glucides - le pain complet, les pâtes, le riz et les céréales sont meilleurs que le pain blanc, les gâteaux et les biscuits.

  • Des fruits et des légumes - essayez d'en manger cinq fois par jour, en gardant à l'esprit que plus le fruit ou le légume est coloré, plus il est nutritif.

  • Des protéines - les protéines dont vous avez besoin se trouvent dans la viande, le poisson, les oeufs, les légumes secs et les légumineuses.

  • Du lait et des produits laitiers - ils contiennent de grandes quantités de calcium, un élément essentiel au développement des os.

  • Des graisses - les graisses doivent de préférence provenir de sources végétales (p. ex. huile d'olive), ou des poissons gras (tels que saumon, hareng ou maquereau).

Forme physique et poids de santé

La grossesse met votre corps à l'épreuve ; prendre soin de votre corps avant de concevoir vous sera d'une grande aide lorsque le moment sera venu. Si vous êtes en pleine forme avant d'être enceinte, vous resterez plus facilement active pendant votre grossesse. Faire de l'exercice peut aussi vous aider à améliorer votre humeur et votre niveau d'énergie, et également réduire votre stress, ce qui est essentiel quand on parle de conception.

La maigreur ou un surplus de poids considérable peuvent réduire vos chances de concevoir. Atteindre un poids aussi idéal que possible avant d'être enceinte est naturellement la meilleure solution - votre médecin pourra vous conseiller sur votre poids idéal.

Consommation de tabac, de drogues douces ou d'alcool

Il est préférable d'éviter toute consommation de tabac, de drogues douces ou d'alcool lorsque vous tentez de concevoir, et tout au long de votre grossesse.

Si vous fumez, l'arrêt de la cigarette améliorera alors vos chances de mener une grossesse en bonne santé et d'avoir un enfant en parfaite santé. Vous pouvez aussi éviter la fumée des autres en encourageant votre partenaire à s'arrêter lui aussi.

L'alcool est également néfaste au foetus (et à vos chances de conception) ; en réduire ou cesser votre consommation ne pourra vous être que bénéfique. Ces verres de délicieux vin rouge ne sont pas recommandés pour un bébé en développement.

En outre, si vous consommez des drogues douces, nous vous conseillons d'arrêter leur prise pendant que vous essayez de concevoir un bébé ou que vous êtes enceinte ; en effet, elles nuisent à vos chances de conception et à la santé du bébé.

Si votre partenaire fume, boit ou prend de la drogue, il est aussi important qu'il en réduise sa consommation (l'idéal étant que vous arrêtiez ensemble) pendant que vous essayez de concevoir un enfant. En dehors des effets secondaires que ces substances peuvent avoir sur vous, les cigarettes, les drogues douces et l'alcool peuvent avoir un effet néfaste sur la qualité du sperme.

Vaccination contre la rubéole

La rubéole peut gravement affecter les bébés à naître. Si vous n'avez pas été vaccinée contre cette maladie, veuillez consulter votre médecin avant d'essayer de concevoir ; évitez ensuite de concevoir au cours du mois suivant l'injection.


La prudence est de mise

  • Œufs crus et viandes ou fruits de mer crus ou insuffisamment cuits

    Ils peuvent contenir des salmonelles ou d'autres organismes pouvant entraîner une intoxication alimentaire.

  • Produits laitiers non pasteurisés, foie ou pâté de foie et restes de nourriture

    Ces aliments peuvent contenir des bactéries appelées « Listeria », qui peuvent provoquer une fausse-couche ou la mise au monde d'un bébé mort-né.

  • Foie/Produits issus du foie

    Ils contiennent de grandes quantités de vitamine A, qui peut être néfaste à un bébé en développement ; ces produits doivent donc être évités.

  • Compléments vitaminés NON étiquetés « Convient aux femmes enceintes »

    Les vitamines et autres compléments doivent uniquement être utilisés si leur emballage indique qu'ils sont sans danger lors d'une utilisation au cours de la grossesse. En effet, certaines vitamines, lorsqu'elles sont prises en grandes quantités, sont extrêmement dangereuses pour le bébé en développement. Comme cela a été mentionné ci-dessus, il est important de prendre de l'acide folique ; vous pouvez l'acheter en tant que complément simple ou sous forme d'un complément conçu spécialement pour une utilisation au cours de la grossesse.

  • Soyez prudente avec les médicaments

    Veuillez parler de tout médicament que vous prenez avec votre médecin, et informez votre pharmacien que vous êtes enceinte si vous avez besoin d'un quelconque médicament sans ordonnance. Même des médicaments courants, tels que des décongestionnants nasaux en vaporisateur, peuvent contenir des ingrédients qui ne doivent pas être utilisés au cours d'une grossesse.

  • Faites attention à la toxoplasmose

    Les légumes non lavés, la viande manquant de cuisson ou les excréments de chat présentent un risque de toxoplasmose : cela peut provoquer une fausse-couche, la mise au monde d'un enfant mort-né ou causer des dommages à votre bébé. Veillez à toujours laver vos fruits et vos légumes, ne manger que de la viande bien cuite et porter des gants lorsque vous jardinez ou que vous videz la litière du chat.


Ce que votre partenaire peut faire pour vous aider : comment favoriser la production et la longévité des spermatozoïdes

  • Rester en forme et en bonne santé

    Il doit essayer d'être aussi actif que possible, diminuer sa consommation d'alcool, cesser de fumer et manger une alimentation équilibrée.

  • Utiliser un lubrifiant non nocif aux spermatozoïdes

    Assurez-vous que le lubrifiant que vous utilisez n'est pas spermicide ou nuisible pour les spermatozoïdes. Vous pouvez acheter des lubrifiants spécialement formulés et non nocifs pour les spermatozoïdes.

  • Garder ses testicules au frais

    Votre partenaire doit porter des caleçons larges et éviter de prendre des bains chauds. Un « réchauffement » constant ou prolongé des testicules peut réduire la qualité du sperme.

  • Avoir une vie sexuelle intense et active

    Les études démontrent que du sperme contenant un ADN de meilleure qualité est produit s'il éjacule tous les deux jours.